Vous le savez mieux que quiconque, la donnée est un réel actif de l’entreprise, créateur de valeur et véritable moteur de croissance. C’est pour cela que nous constatons depuis quelques années l’avènement de nouveaux métiers dédiés à la data : data scientist, data architect, chief data officer…  Leur travail consiste à collecter les données, les qualifier, les analyser, leur donner du sens et les partager avec les différents métiers de l’entreprise pour améliorer les processus, créer de nouvelles offres et augmenter la productivité de l’organisation.
Cependant, certains collaborateurs se sentent encore éloignés de la data au quotidien et n’en comprennent pas forcément l’intérêt. Comment leur faire prendre conscience que la donnée n’est pas seulement l’affaire des experts de la data, mais que tout le monde peut en tirer profit ?

Et si on s’inspirait des hackathons … ?

Les hackathons sont des challenges organisés au sein des entreprises pour favoriser l’innovation et le travail d’équipe. Né des termes “hack” et “marathon”, le principe est de faire travailler non-stop des équipes de 2 à 4 personnes sur un sujet précis, pendant 24 à 48 heures. Initialement utilisés par les géants de la Silicon Valley, tels que Facebook ou Google, ils se sont maintenant généralisés à toutes les organisations, même les non technologiques, pour améliorer des situations existantes.

Le hackathon est l’occasion de faire naître de nouvelles idées en mode agile, stimuler la R&D, repérer les talents et mettre en avant des compétences inexploitées. C’est aussi l’occasion de faire collaborer des équipes qui ne travaillent pas ensemble habituellement. Alors, comment utiliser ce concept pour valoriser et challenger vos datas ? En organisant des dataqualithons !

Dataqualithon en entreprise, comment s’y prendre ?

Pour organiser un dataqualithon, il vaut mieux ne pas être novice en matière de Data. On ne peut pas se lancer sans avoir des connaissances solides sur le sujet et les compétences nécessaires en interne. Il est également important de noter que ces challenges ne remplacent pas les projets de données en cours : ils doivent surtout être vecteurs d’innovation, d’accélération et de conduite de changement. En effet, le but est d’évangéliser au sein de l’entreprise autour de la qualité/du potentiel des données pour que les différents métiers prennent conscience de la valeur apportée par une bonne stratégie de gouvernance des données.

#1 – Les bases : l’expertise des datas

Les entreprises regorgent de données, souvent non exploitées. Ce sont pourtant de véritables mines d’or qui permettent d’augmenter et améliorer la productivité. Pour cela, il faut mettre en place une stratégie de Big Data solide en impliquant les différents métiers de l’entreprise, agrégeant toutes les données à disposition (sources internes et externes) et surtout en analysant ces informations pour leur donner de la valeur et les exploiter à bon escient.

Et c’est à ce moment là que les dataqualithons peuvent prendre tout leur sens. Avant de vous lancer, il est essentiel de préparer le terrain : quelles sont les données à disposition ? Quelles nouvelles données pourraient être utiles ? Gardez bien en tête que le challenge aura pour objectifs de trouver de nouvelles solutions mais également d’identifier les besoins en matière de datas.

#2 – Poser la bonne question

La première étape, et non des moindres, est de déterminer un objectif clair ! Pour cela, n’hésitez pas à impliquer vos collaborateurs pour trouver une idée qui les inspire ou une problématique qu’ils rencontrent au quotidien : création de nouveaux services pour les clients, favoriser le parcours d’achat, améliorer le partage de données internes, réduire la facture d’énergie d’une unité de production, créer un modèle de planification pour optimiser les stocks, la logistique, les achats… Autant de défis pour lesquels vos experts en data ont certainement des tas d’idées bien au chaud. Une fois l’objectif trouvé, il faut poser la bonne question. Ainsi, vous obtiendrez les réponses adéquates.

#3 – Constituer les équipes

Maintenant que tout le monde connait la  question,il est temps de constituer les équipes. Il est intéressant pour ce type de “concours” interne, de diversifier les profils : des collaborateurs de la DSI, des différents métiers et de la data. Ainsi, toutes les expertises seront représentées et chacun pourra découvrir l’usage de la data. L’objectif est également que chaque salarié puisse donner libre cours à son imagination et participe activement. Insistez sur le fait qu’il n’y a pas de mauvaises idées !

Le but est d’impliquer toutes les équipes pour sensibiliser chacun au rôle central des données. Il semble alors essentiel de prévoir une phase d’évangélisation autour de la donnée – gouvernance, qualité, stratégie – afin que tout le monde parte avec les mêmes bases. Insistez bien sur le fait que c’est un événement décontracté et qu’il n’y a pas d’obligation de résultat. Ce droit à l’erreur permet d’augmenter la participation aux challenges et libérer les différentes idées.

#4 – Pendant le concours

Place maintenant au challenge ! Comme pour un marathon, 24 ou 48 heures d’effort intense, c’est long, et il arrive qu’il y ait une petite baisse de moral au sein des équipes ! Vous pouvez donc impliquer les salariés qui ne participent pas en créant une team dédiée au “soutien des troupes”, chargée de prendre soin des valeureux guerriers du dataqualithon. C’est également l’occasion de les sensibiliser aux potentialités de la data.

Lors de la démonstration des différents projets issus du dataqualithon, conviez tous les salariés et faites-les voter pour le meilleur projet. Ainsi, tout le monde pourra participer au concours, même les non-initiés ! De même n’hésitez pas à filmer l’évènement pour pouvoir partager son déroulement en direct ou après coup, sur les réseaux sociaux internes de l’entreprise.

#5 – Et après le concours ?

Un seul mot d’ordre : célébrez ! Offrez la récompense à l’équipe gagnante et prolongez l’événement lors d’une soirée cocktail par exemple. C’est l’occasion pour que tout le monde se retrouve et discute des différents projets. Ainsi, tous les métiers de l’entreprise pourront comprendre l’importance d’une stratégie de gouvernance des données. Au delà d’un concours, c’est aussi un moyen de sensibiliser vos équipes ! Et surtout, commencez à préparer dans la foulée un nouveau dataqualithon !