Les données constituent pour les organisations un sujet auquel elles ne peuvent échapper. Quelle place leur attribuer ? Comment instaurer une culture des données spécifique à l’organisation ?

La connaissance client au coeur de vos chaînes de valeur

La chaîne de valeur est un ensemble d’activités au sein d’une organisation, qui lui permet de générer de la valeur. Cette valeur peut être le chiffre d’affaires, mais également un avantage concurrentiel (comme la R&D par exemple). Elle intègre donc toutes les étapes : de l’approvisionnement en matières premières à la consommation finale, voire au service après-vente. On pense souvent qu’il n’y a qu’une chaîne de valeur dans une entreprise, mais ce n’est pas le cas. Il est donc indispensable, dans un premier temps, de bien identifier les vôtres et la place de la connaissance clients dans chacune d’elles.

Tout au long de la chaîne de valeur, des données sont collectées, produites ou transformées par les activités des différents métiers. Toutes ces datas ont un impact direct sur l’activité de l’entreprise : si les données sont erronées ou inexploitables, la chaîne de valeur sera défaillante et l’objectif ne pourra être atteint. Il est important de définir les données utiles, celles qui sont indispensables à la création de valeur pour votre entreprise. C’est sur ces datas que vous devez porter vos efforts de traitement afin de garantir une qualité et une fiabilité maximale.

Instaurer une culture data, premier pas vers la gouvernance des données

Si les entreprises ont conscience que la donnée est le nouvel or noir, il reste difficile pour elles de l’exploiter et d’en tirer profit à 100%. En effet, même si elles ont souvent mis en place des outils permettant de collecter, traiter et analyser les données, la mobilisation des collaborateurs autour des projets data reste problématique. Pour pallier ces réticences, il convient de diffuser une véritable culture de la donnée en interne. Pour cela, il est intéressant de créer une cellule de Data Management. Son rôle est de fédérer les collaborateurs autour de la donnée mais surtout de les sensibiliser quant à l’impact de cette dernière sur l’entreprise. Pour la constituer, définissez les rôles et missions de chacun : qui collecte la donnée, qui la contrôle, comment la rendre accessible… ? Bien souvent, il sera nécessaire de faire appel à des profils data (Data scientists, Data Stewards…). Nommez ensuite des référents métiers. L’équipe Data aura pour but de rendre la donnée accessible et les référents métiers seront le lien entre leurs services et cette cellule. Ils ont également un rôle d’ambassadeurs : sensibiliser leurs collègues et diffuser les bonnes pratiques.

Sensibilisés, les métiers seront plus attentifs et porteront un regard neuf sur la data, comme partie intégrante de leur fonction. Au fur et à mesure, les erreurs de collecte et de saisie des données diminueront, la qualité sera donc accrue, devenant un véritable avantage concurrentiel pour votre entreprise. Les maître-mots sont donc la collaboration et la sensibilisation de tous les collaborateurs. Chaque métier a tendance à penser que ses actions n’impactent pas l’activité des autres services. En comprenant que c’est pourtant le cas, ils seront plus attentifs et plus engagés dans cette démarche.

Revoir l’organisation et les processus métiers

Rendre les données accessibles à tous les collaborateurs implique dans un premier temps de les cartographier. Savoir et comprendre lesquelles sont disponibles, qui les collecte et comment, qui les détient, quel est leur cycle de vie, qui les utilise et pourquoi, etc. Une fois les données utiles définies et cartographiées, il suffit de les partager, éventuellement via des outils collaboratifs afin que le patrimoine data continue de vivre et d’évoluer.

Il est donc également important de revoir les processus métiers pour que l’utilisation de la donnée soit facilitée et que cela ne devienne pas un obstacle pour les départements. Les rôles et missions de chacun doivent être clairement définis. Ainsi, les collaborateurs pourront comprendre clairement comment la data influe sur leur métier et sur le reste de la chaîne de valeur. Il est également important de définir une charte d’utilisation des données afin de garantir leur sécurité.