(Previously on Game of datas)

Ca y est, vous touchez à la fin de votre bataille. Votre courage et votre persévérance ont payé. En effet, la Gouvernance des données est tout près. L’occasion de refaire un point sur votre objectif, les différents obstacles surmontés et les armes à votre disposition pour mener à bien votre conquête.

La Gouvernance des données, votre trône de fer

En bon Jon Snow que vous êtes, vous souhaitez atteindre le Saint Graal en mettant en place une stratégie de Gouvernance des données. Votre but est de maîtriser et valoriser l’ensemble de vos datas (aujourd’hui, les entreprises n’exploitent que 40% du potentiel de leurs données). Pour gagner cette bataille, vous avez besoin de mettre en place une véritable stratégie de gouvernance des données sur-mesure.

Les enjeux de cette bataille sont clairs : développer votre activité en exploitant toutes les données à votre disposition, tout en prenant soin de vos clients (degré de satisfaction, prestations proposées…). Vos armes pour ce nouveau défi ? Des outils adaptés, mais pas seulement… Vous devez initier une véritable démarche en interne pour revoir vos processus métiers, vos méthodes de travail, la coordination entre les différentes unités de votre armée… Il est très important d’impliquer vos soldats dans cette nouvelle organisation ! Vous ne pourrez pas mener cette bataille sans eux.

Nous vous conseillons d’analyser votre champ de bataille en prenant conscience de l’existant. Passez ensuite à la définition de votre plan d’attaque et enfin à la mise en place de votre nouvelle organisation en surmontant les obstacles qui se dresseront sur votre route (RGPD) et en vous équipant des armes adaptées (DQ, MDM…).

Le RGPD : terra incognita ?

Votre stratégie de Gouvernance des données commence à être bien ficelée. Cependant, vous allez rencontrer un obstacle qu’il vous faut absolument surmonter : le RGPD. Tout le monde en parle, mais finalement personne ne le connaît réellement. Voici un rapide topo sur le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) : il s’agit d’un nouveau règlement européen qui s’appliquera dès le 25 mai 2018 à toutes les organisations qui collectent, traitent et stockent des données personnelles (au sens large !), et dont l’utilisation peut directement ou indirectement identifier une personne. Le but est de renforcer la protection des données des individus.

Pour mettre toutes les chances de votre côté et vaincre cette bataille, vous devez revoir votre stratégie de confidentialité des données et la mettre en conformité avec cette nouvelle réglementation. Les risques si vous décidez de ne pas le faire ? Des sanctions pouvant aller jusqu’à 4% de votre chiffre d’affaires annuel mondial ou 20 millions d’euros. C’est pourquoi, nous vous conseillons de ne pas négliger cet obstacle et mettre en place votre stratégie offensive. N’hésitez pas à former des alliances avec une armée d’experts en Data Management qui sauront vous accompagner, vous conseiller et vous apporter les armes nécessaires pour gagner cette bataille : du recensement des données à la nomination d’un DPO (Data Protection Officer), de la captation des données à leur stockage sécurisé, des flux de data au sein de votre SI à leur transmission externe.

Et quelles sont vos armes ? MDM, DQ, PIM, CIM…

Le MDM (ou Master Data Management) est l’ensemble des solutions permettant de centraliser toutes les données stratégiques de l’entreprise (produits, offres, services, clients…). Cela permet aux utilisateurs de disposer d’un référentiel unique d’informations fiables, mises à jour et qualifiées.

Il est parfois facile de confondre le MDM avec le PIM ou le CIM. Mais ce n’est pas vraiment la même chose. Les solutions de type PIM (Product Information Management) permettent de centraliser toutes les informations relatives aux produits dans un référentiel unique. Les outils de CIM (Customer Information Management) permettent, quant à eux, d’appréhender le comportement des consommateurs pour mettre en place les stratégies adoptées. Le MDM apporte des fonctionnalités supplémentaires de mise en qualité et de mise à disposition d’une vision unique de l’information à l’ensemble des applicatifs du système d’intervention.

La DQ (plus communément appelé Data Quality) regroupe toutes les actions destinées à garantir la qualité des données au sein de votre entreprise. Il vise également à garantir la fiabilité des données collectées : vérification des données collectées en temps réel, l’actualisation des données, la sensibilisation des salariés quant à l’impact financier pour l’entreprise d’une mauvaise qualité des données… C’est une arme infaillible pour la conquête de la Gouvernance des Données. Il faut absolument l’avoir à disposition pour vos troupes.

Il vous reste à connaître votre patrimoine data, à établir un langage commun dans l’entreprise, à vous assurer que vos utilisateurs utiliseront la bonne donnée pour le bon usage, à établir le lignage entre les données techniques et les termes business. Pour cela, vous pouvez unifier votre royaume informationnel dans un outil de Metadata Management.

Trêve de sigles ! Vous êtes maintenant prêt pour la bataille finale et rondement armé. Votre stratégie est mise en place et vous mènera vers votre trône de fer. Et surtout, vous savez désormais quel allié expert du Data Management vous allez devoir recruter. Gardez à l’esprit qu’on ne gagne jamais seul.