Alors que la transition digitale des entreprises est plus présente que jamais, la data est devenue incontournable dans la création de valeur et l’aide à la décision. Il est désormais commun de voir les données d’une application métier utilisées dans d’autres outils. Et le catalogue produit ne déroge pas à la règle ! Seulement, si l’importance de la data est aujourd’hui reconnue, on ne peut pas capitaliser efficacement sur cette dernière sans stratégie clairement établie. Alors, comment la gouvernance des données peut-elle venir à votre secours ?

Pas de bon catalogue sans bonne data

Pendant longtemps, les données produits répertoriées dans le référentiel dédié étaient uniquement consultées par les personnes qui les renseignaient. Leur qualité dépendait donc de la capacité de ces personnes à connaître suffisamment leur sujet pour pouvoir modifier des données imparfaites ou inexactes. Par exemple, les données techniques étaient principalement utilisées par les ingénieurs produits, donc peu importait l’unité de mesure : ils connaissaient le sujet et le maîtrisaient.

Mais lorsque l’on a un référentiel produit riche de centaines de milliers de références, on possède finalement une véritable mine d’or qui peut être utilisée par de multiples services de l’entreprise. Cependant, les organisations qui osent se pencher sur le catalogue produit frôlent bien souvent la crise cardiaque : disparités entre les unités utilisées, erreurs de saisie, données non mises à jour… Résultat : elles s’arrachent les cheveux sur un référentiel qu’elles n’arrivent pas à exploiter comme elles le voudraient.

La nécessité d’une stratégie de data governance

Comment fiabiliser ce référentiel ? Comment sensibiliser les collaborateurs quant à l’importance d’une donnée de qualité ? Si dans certaines entreprises, des personnes sont dédiées au contrôle des données, ce n’est pas le cas partout et ce n’est pas la façon la plus efficace de gagner en qualité et en productivité. Afin d’exploiter le plus finement possible les data de votre catalogue produit, il est indispensable d’instaurer au sein de votre organisation une stratégie de gouvernance des données.

En effet, il n’est pas suffisant de se satisfaire que quelques personnes soient orientées “data”. Engager un Chief Data Officer ou un Data Steward n’est qu’un premier pas. À l’instar d’une politique interne orientée “qualité client”, où tous les collaborateurs ont pour objectif commun de proposer aux consommateurs des produits et services d’une qualité irréprochable, les entreprises doivent instaurer une politique de “qualité des données”.

Cela signifie que chaque collaborateur doit être sensibilisé à la qualité des data et à l’impact qu’une information fausse aura sur le reste de la chaîne de valeur. Dans certaines entreprises, tout nouveau salarié réalise un parcours sur plusieurs jours pour comprendre l’impact de la gestion des données au-delà de son propre service. Même s’il n’est pas amené à en manipuler au quotidien, il sait qu’elles existent, qui s’en occupe, comment les produire et quelles sont les exploitations de ces données. L’objectif étant que chacun acquiert des réflexes en terme de data governance.

Gouvernance des données : quel accompagnement ?

S’il est indispensable aujourd’hui d’avoir à disposition un catalogue produit fiable et de qualité, nombre d’entreprises ne savent pas comment mettre en place cette stratégie de gouvernance des données : quels outils utiliser ? Comment former les collaborateurs ? Quels indicateurs choisir ?

Dans un premier temps, si ce n’est pas déjà fait, n’hésitez pas à faire appel à des profils orientés “data”. Ils sauront vous épauler et faire avancer votre entreprise dans la bonne direction. Il est également judicieux de faire appel à un partenaire externe à votre organisation : grâce à son objectivité et son expérience, il saura vous prodiguer tous les conseils pour mettre en place VOTRE stratégie de gouvernance des données. Car un bon prestataire en Data Governance doit savoir vous proposer des solutions adaptées à vos problématiques et à vos spécificités.