Quoi de neuf Docteur sur la planète Data Management ?

Au delà des actualités propres à Cenisis, nous vous proposons ici un florilège des grandes tendances, analyses, avis d’experts… Bref, un panaché des actualités du secteur sur les 3 derniers mois écoulés. Issus de notre veille assidue (il va s’en dire !), nous avons le plaisir de partager aujourd’hui avec vous, les articles, vidéos et tribunes qui ont marqué ce T1 2017. À lire ou relire sans modération…

 


Quelle place pour le chief data officer dans l’entreprise ?

Le chief data officer est une fonction aux multiples facettes. Qu’il soit ou non présent au comité exécutif des entreprises, il doit savoir parler aux dirigeants et transformer en solutions data les besoins des directions métiers. Retours croisés de Société Générale, Havas, Etalab et du cabinet Uman Partners. Poursuivre la lecture de cet article

Source : LMI Le Monde Informatique 

 


La culture des données sera-t-elle le levier de la transformation numérique des entreprises ?

L’intérêt de la Fing pour l’ouverture des données (l’open data) remonte à 2009, quand elle lança un groupe de travail pour promouvoir l’ouverture des données publiques. A la même époque, le think tank – éditeur d’InternetActu.net – s’intéressait également, en précurseur, aux Fablabs, ces lieux ouverts de création et de prototypage d’objets physiques. C’est en voyant arriver l’innovation ouverte dans d’autres secteurs que la fabrication d’objets, notamment via l’émergence des biohackerspaces, qu’est née l’idée de promouvoir des Infolabs pour accompagner le développement de projets autour de la culture des données. En 2014, lors du festival Futur en Seine, la Fing proposait ainsi un premier prototype d’Infolab… En savoir plus.

Source : Actualités & Analyses, Tech & Entrepreneuriat – LinkedIn par Hubert Guillaud

 


Data Literacy : vocabulaire et grammaire d’une entreprise orientée données

Après l’engouement pour le « Big Data », les entreprises comprennent qu’au-delà du volume des données analysées, l’enjeu est leur capacité à analyser ces données ; à prendre de meilleures décisions, basées sur ces données ; et à en mesurer les résultats. Cette entreprise orientée données, a besoin de comprendre et de parler un nouveau langage, celui des données. C’est la data literacy, vocabulaire et grammaire pour que les données contribuent aux meilleures décisions. Voici pourquoi et comment. Lire la suite de l’article

Source : Decideo

 


Les atouts de la gouvernance des données en 2017

En 2016, la gouvernance des données a pesé lourd sur les épaules des entreprises et le mot « conformité » a même donné quelques sueurs froides aux responsables de la data. Des réglementations Bâle 1 à MiFiD II en passant par Sarbone Oxley, les exigences de conformité explosent. Lire la suite

Source : Le Journal du Net

 


80% des DSI planifient un projet Big Data en 2017

Le big data, l’analytique et la gouvernance tiennent la corde parmi les projets prioritaires des décideurs informatiques. Ainsi, l’analytique en temps réel, la gestion des métadonnées et l’accès aux données en libre-service constituent près de 70 % des projets envisagés en 2017, tandis que les technologies basées sur l’intelligence artificielle et l’apprentissage automatique (machine learning) connaissent un certain intérêt. Tel est le constat dressé par Talend qui vient de dévoiler les résultat d’une enquête* menée auprès de décideurs informatiques afin de déterminer leurs priorités pour 2017. En savoir plus

Source : InfosDSI.com

 


BI/BIG DATA – Le congrès Big data s’est tenu les 6 et 7 mars à Paris et a démontré de nouveau la très forte dynamique de ce marché dans le cadre de la transformation numérique

La 6ème édition du congrès Big data 2017 s’est déroulée les 6 et 7 mars au palais des Congrès à Paris. Comme le domaine traité, les chiffres sont en exponentielle évolution pour démontrer aux auditeurs que nous sommes bel et bien entrés dans une « data driven economy » : plus de 50% des entreprises ont investi sur le sujet en 2016 (ce chiffre était à peine de 7% en 2012). Pour assurer la réussite de cet événement annuel incontournable, 200 éditeurs étaient présents, un village startup et un Lab AI (Intelligence Artificielle) réunissaient des contributeurs très significatifs, 150 ateliers produits et tracks consulting étaient organisés, près de 50 conférences se sont déroulées. Lire la suite de l’article

Source : Le CXP