Peux-tu te présenter ? 

Moi c’est Daphné, j’ai 28 ans et j’ai un master en Marketing. Après mes études je suis partie vivre un an en Australie puis à mon retour en France j’ai intégré ADEO. D’abord en tant que chef de projet packaging puis en tant que Responsable conduite de projet. Je travaillais en collaboration avec Leroy Merlin sur la création des gammes de luminaires en marque propre. Je suis ensuite allée chez Auchan Retail en tant que Chef de Projet Packaging. 

Après ces expériences où la data était omniprésente dans mon quotidien, j’ai intégré la Wild Code School où je me suis formée à la data analyse.

Aujourd’hui je suis consultante chez Saint Maclou sur le poste de Chef de Projet Data. Je travaille sur l’implémentation d’un nouvel outil de gestion de données produits.

 

Qu’est-ce qui t’a motivé à évoluer dans le digital ? 

J’ai toujours aimé les chiffres et je travaillais beaucoup sur Excel. C’est un super outil mais il a ses limites techniques. J’avais envie de trouver des solutions pour aller plus loin et pour automatiser les tâches à faible valeur ajoutée pour me concentrer sur l’analyse et l’action ! Au final c’est une évolution assez logique car dans le marketing et l’offre on utilise de la data tous les jours. Savoir la manipuler n’est qu’une compétence supplémentaire pour prendre de meilleures décisions et être plus productif ! 

 

As-tu rencontré des difficultés en tant que femme dans le digital ? 

Pas vraiment, c’est sûr qu’en formation il y avait plus d’hommes que de femmes. Mais je trouve que les femmes sont plutôt bien accueillies. Je n’ai jamais eu la sensation qu’on me jugeait moins compétente parce que j’étais une femme. Les mentalités ont bien évolué et au final je travaille avec beaucoup de femmes au service informatique. 

 

Quels seraient les leviers d’actions pour favoriser l’orientation des femmes vers les métiers du numérique et casser ces préjugés ? 

Je pense qu’en effet il y a beaucoup d’a priori sur le métier mais qu’on est loin des idées qu’on peut s’en faire ou que l’on voit dans les films. Je ne passe pas mes journées sur un écran noir qui clignote et mes collègues ne sont pas des geeks introvertis ! 

Dans le numérique il y a plein de postes différents qui englobent beaucoup de compétences qui ne se résument pas à connaitre un langage informatique.
On travaille sur la découverte des besoins, la conduite du changement, la gestion de projet, l’accompagnement des utilisateurs, l’analyse… C’est très varié et on a besoin de plein de profils différents, du très technique au très fonctionnel donc tout le monde peut trouver un poste à sa convenance, homme ou femme. Je pense qu’aujourd’hui le monde du numérique est encore un peu obscur et qu’il faudrait communiquer sur cette diversité des postes, des profils et des tâches pour démystifier un peu le secteur. Et bien sûr montrer plus de femmes qui travaillent dans ce domaine car il y en a beaucoup !