Chaque année, le volume de données générées par les entreprises double. Cependant, la plupart des organisations ne savent pas comment exploiter le potentiel de ces data. Plusieurs raisons expliquent cela : méconnaissance de leur existence, manque de compétences pour les exploiter en interne… C’est à ce moment-là qu’un consultant spécialisé peut entrer en scène. Externe à l’organisation, il apporte son savoir-faire pour offrir des réponses concrètes à une problématique donnée. Encore faut-il bien la connaître. Dans cet article, nous allons vous livrer les clés pour la définir de la meilleure des manières.

Première étape : bien formuler vos besoins

consultant data managementBien souvent, les entreprises font appel à un consultant externe sans avoir bien évalué leur besoin au préalable. Cette étape n’est pourtant pas à négliger. Elle va définir le profil qui saura répondre à vos attentes. Il est donc important de bien poser les difficultés rencontrées : techniques, organisationnelles, humaines… pour formuler clairement votre demande.

Nous vous le concédons, ce n’est pas toujours facile. Vous pouvez donc d’ores et déjà vous faire accompagner dans cette étape. Un œil extérieur saura voir rapidement ce qui ne fonctionne pas et les compétences nécessaires pour exploiter la data au sein de votre organisation. Nous le répétons donc, inutile de vous précipiter dans une définition trop restrictive de vos besoins, prenez simplement le temps de bien clarifier vos attentes pour faire appel aux compétences adaptées.

Deuxième étape : challenger ces besoins

consultant dataVos besoins sont définis, vous pouvez donc rechercher le partenaire qui saura y répondre. Dans cette recherche, mettez l’accent sur plusieurs critères : les compétences bien évidemment, mais également la disponibilité et la réactivité. Enfin, nous vous conseillons de choisir un consultant capable d’évoluer avec votre organisation, vos pratiques et de vous challenger sur vos besoins.

En effet, au fur et à mesure de l’avancée du projet, vos besoins vont changer. Votre consultant doit alors être capable de s’adapter, de refaire le point avec vous et d’ajuster sa prestation pour qu’elle colle à vos attentes à l’instant T. Par exemple, au début de votre projet, il s’avère que le profil idéal pour y répondre est un data manager. Cependant, après quelques semaines au sein de votre organisation, votre situation a évolué et les compétences nécessaires relèvent davantage du data architect (plutôt orienté déploiement technique par exemple). Votre consultant ou société de service doit alors être capable de challenger votre besoin initial et de mettre à votre disposition les compétences nécessaires.

C’est aussi son rôle de vous amener à vous poser des questions sur votre activité, votre stratégie et votre organisation. C’est à cela que vous pourrez juger de la qualité de service de votre intervenant. S’il se contente de répondre oui à tout ce que vous proposez, c’est qu’il ne dispose pas de l’expérience et de l’expertise pertinentes. Faire appel à un intervenant externe vous permet d’obtenir sa vision pour prendre de la hauteur et parfois vous structurer différemment.

Vous l’aurez compris, vous pensez parfois être au clair sur vos besoins, mais il est très fréquent que ce ne soit pas le cas et que ces derniers évoluent rapidement une fois que votre consultant commence à travailler sur le sujet (même parfois avant). Ne négligez donc pas cette étape et faites appel à la bonne personne pour vous épauler dans votre projet. Vous souhaitez un consultant polyvalent et expert de la data ? Ne cherchez plus !

livre blanc consultant