Pour se différencier de la concurrence et améliorer sa performance, l’entreprise doit se réinventer face aux évolutions des modes de travail et de consommation de la donnée. Repenser les usages et les postures de chacun est un véritable challenge auxquelles sont aujourd’hui confrontées les organisations.

Collaboration IT & métiers : un gage de performance

data et performanceNe serait-il pas temps de réconcilier tout le monde et de collaborer ? Certains DSI le pensent ! Face à ce constat, ils souhaitent évoluer et estiment que l’avenir de leur fonction se trouve dans la notion de service. Selon une étude internationale de Logicalis, 76 % des DSI considèrent que dans une entreprise, la fonction IT évolue vers le service, et non plus vers les technologies.

L’évolution du métier de DSI, ou plutôt le développement de nouveaux métiers liés à la performance permettrait d’éliminer les phénomènes contre-productifs dans l’entreprise. Métiers et IT doivent collaborer pour réduire les frustrations des deux côtés et se réunir autour d’un objectif commun : la performance de l’entreprise. Et cela se fera par la transformation de l’entreprise en véritable Digital Workplace.

L’émergence du concept de Digital Workplace

Commençons par définir ce qu’est la Digital Workplace. Ce n’est pas seulement un poste de travail connecté, c’est une véritable stratégie qui accompagne et encourage les collaborateurs à utiliser le digital au quotidien, grâce à un environnement intuitif. Tout cela dans le but d’améliorer le fonctionnement de l’entreprise, donc sa performance. La Digital Workplace permet de motiver les collaborateurs tout en améliorant leur productivité : pouvoir travailler partout, tout le temps, avec des outils métiers performants et de la façon la plus connectée qui soit.

C’est également indispensable pour que chacun dispose des bonnes informations au bon moment. L’enjeu de l’entreprise aujourd’hui est d’associer l’évolution technologique à l’évolution des pratiques des métiers. Il est donc essentiel de bien comprendre ces usages et de les interpréter en déployant la bonne solution digitale. Cela passe par une collaboration étroite entre IT et métiers.

La data au coeur de la Digital Workplace

digital workplace et dataLes organisations génèrent tous les jours de nouvelles données, mais la plupart n’ont aucune stratégie quant à la consolidation de ces data. Si vous regardez de plus près, vous constaterez que beaucoup d’entre elles sont dupliquées par vos équipes. Pourtant, la donnée joue un rôle majeur dans la transformation de l’entreprise. Une étude menée par Qlik montre que 98 % des entreprises qui ont engagé un projet de transformation digitale placent la donnée au coeur de ce projet. L’IT peut ainsi collecter la donnée, la stocker et la diffuser auprès des collaborateurs via des applications dédiées. Le but étant de faciliter l’accès à cette dernière par les métiers pour gagner en temps et en productivité.

Au niveau organisationnel, l’avènement de la Digital Workplace bouleverse les entreprises. Les rôles se réinventent : les DSI n’ont plus le monopole des sujets techniques, les métiers acquièrent de l’autonomie et souhaitent des projets plus courts. Mais pour cela, il faut qu’ils aient accès à la data. Pour améliorer la circulation de cette dernière, n’hésitez pas à créer votre portail de données accessible à tous vos collaborateurs : l’Open data. Ce dernier vous permet de favoriser la collaboration entre vos équipes et de leur donner davantage d’autonomie : ainsi elles n’ont plus besoin de solliciter systématiquement le service informatique. Toutefois, pour garder le contrôle de vos données, il est nécessaire de mettre en place une stratégie de gouvernance des données.

Dès lors, cette gouvernance des données se déporte davantage vers les métiers que la DSI. De nouveaux métiers font alors leur apparition : les Chief Data Officers, les Data analysts ou encore les Data scientists qui ont davantage de responsabilités compte tenu de l’augmentation des multiples projets autour de la donnée. Le rôle de la DSI n’est pas figé : il tend à évoluer vers une vision plus stratégique pour être force de conseil auprès des métiers. Ce qui renforce son positionnement et sa contribution à la performance au sein de l’entreprise.