Nous l’avons vu dans un article précédent, partager certaines data peut générer de nouvelles opportunités pour votre entreprise. Cependant, vous ne pouvez pas partager toutes vos données, d’abord d’un point de vue légal, avec le RGPD par exemple, ensuite pour préserver vos secrets vis-à-vis de la concurrence. Dans cet article, nous faisons un état des lieux des informations à partager pour tirer profit de la libération des données.

Partager des données qui ont du sens pour vos fournisseurs

partager données fournisseurs Vous ne pouvez pas partager toutes vos données à vos différents partenaires. Il est nécessaire de faire un état des lieux de celles qui leur seront utiles et dont l’ouverture ne vous fragilisera pas. De même, vous ne partagerez pas les mêmes données à vos fournisseurs qu’à vos partenaires financiers par exemple. Là encore, tout dépendra de leurs besoins et attentes. 

Vos fournisseurs ont besoin par exemple de connaître vos volumes de vente pour prévoir leur production et leurs stocks. Ils peuvent également utiliser ces données pour prévoir les tendances et créer de nouveaux produits répondant aux exigences de vos cibles. Cette démarche gagnant-gagnant permet d’améliorer vos services et produits, facilite les échanges avec vos fournisseurs, tout en maintenant une relation de confiance.

Communiquer autour des données qui ont du sens pour vos clients

partager data clients Quelles données partager à vos clients ? Très clairement, toutes celles concernant vos produits (prix, caractéristiques…), mais ce n’est pas une surprise. S’ils ne les trouvent pas, ils passeront rapidement à autre chose. Assurez-vous donc de bien communiquer ces informations clés.

D’autres données sont à diffuser également : celles qui concernent votre éthique d’entreprise. Cela concerne par exemple :

  • la provenance de vos matières premières,
  • votre consommation de ressources dans le cadre de votre production,
  • la part de femmes dans votre effectif,
  • votre chiffre d’affaires,
  • votre croissance,
  • vos objectifs…

Tous ces indicateurs peuvent renforcer l’adhésion à votre marque et fidéliser vos consommateurs, de plus en plus exigeants en matière de  de transparence et de sincérité des valeurs.

Projet Open Data : faire parler vos données en interne

partager données collaborateurs Ouvrir vos données en interne permet de donner à vos collaborateurs une vision de l’activité de chaque service, des différentes équipes, tout en facilitant et encourageant la collaboration. Cela permet un meilleur partage de l’information, plus rapide et plus productif : véritable levier pour mettre en place la Digital Workplace au sein de votre organisation. 

L’identification des données à partager est sous la responsabilité d’un manager de la gouvernance de la donnée, en collaboration avec les métiers. Cela dépend de l’offre et la demande. De quelles data ont besoin vos équipes ? Quelles sont les informations utiles aux autres services ? Ce sont les questions à vous poser.

Aujourd’hui, le partage et la collaboration sont deux piliers clés de toute entreprise performante. Si l’email reste le canal numéro un (utilisé par 99 % des collaborateurs interrogés pour une étude menée par Spiceworks), il est temps de penser à d’autres outils, notamment ceux de l’Open Data. Cela nécessite la mise en place de processus adéquats et d’une dynamique de conduite du changement. Sans quoi, l’Open Data sera inopérant dans votre organisation. 

Pour aller plus loin dans votre démarche d’Open Data, identifier  les données à partager et la méthode à déployer, n’hésitez pas à nous contacter.